Céline Bryon-Portet

Created with Sketch.

Céline Bryon-Portet

«L’utopie maçonnique et ses ambivalences»

18 janvier à 19h30

Céline Bryon-Portet dirige des travaux de recherche au Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales à l’Université de Toulouse. Docteur ès Lettres, elle est l’auteur de nombreux articles sur les medias  et la franc-maçonnerie et a publié un ouvrage sur les sociétés fermées.

L’utopie est au coeur de la démarche initiatique maçonnique, en tant que moteur du progrès individuel et collectif et l’imaginaire est son carburant. La franc-maçonnerie, en tant qu’institution philosophique, philanthropique et progressive envisage un monde meilleur tout en offrant à ses membres des outils de changement et d’amélioration, tant au niveau individuel que collectif. Ce processus initiatique qui s’opère à huis-clos engage les francs-maçons à oeuvrer ensuite dans la cité afin de faire évoluer les relations sociales et les lois de la République.

Dans son livre, rédigé en collaboration avec Daniel Keller, « L’Utopie maçonnique. Améliorer l’homme et la société », les auteurs présentent dans une première partie les trois « Utopies » qui guident et orientent le travail du franc-maçon, celle « transformatrice de l’initié », celle de la « confiance dans le groupe », celle du « changement ».

Puis, dans une seconde partie, ils abordent la question de comment « poursuivre à l’extérieur l’oeuvre accomplie dans le temple, c’est-à-dire « l’utopie sociale » de la franc-maçonnerie, à savoir l’amélioration de la société pour aboutir à un monde plus juste, plus fraternel et solidaire.

assignment_turned_in Inscriptions
Aucun formulaire d'inscription n'est sélectionné.
Veuillez vous connecter pour voir cette page.
Veuillez vous connecter pour voir cette page.
Veuillez vous connecter pour voir cette page.