Pour 2022, tous généreux !

Created with Sketch.

Pour 2022, tous généreux !

Le tournage de la Liste de Schindler (1999) entraîna une baisse de moral des acteurs, figurants et équipes techniques. Pour pallier cela, l’acteur Robin Williams, grand ami de Steven Spielberg, décida de téléphoner chaque jour pour raconter des blagues diffusées sur le plateau de tournage pendant dix minutes. Ce procédé fut notamment utile lors des scènes tournées à Auschwitz, où la charge émotionnelle était forte. Plus le climat est pesant, plus nous avons besoin de générosité. Il ne s’agit pas d’un mot creux ni d’une vertu qui tomberait du ciel, mais de la diffusion de rires et d’amour, rendue possible parce que nous le décidons.

Défi cosmique

Pour Descartes, la générosité consiste en la résolution ferme et constante de bien user de notre libre arbitre. « Bien user », c’est-à-dire vouloir nous améliorer, vouloir que le monde s’améliore – et tout faire pour. C’est ce que je nous souhaite pour cette nouvelle année cybermoderne, assoiffée d’humanité : trouver la force d’âme de donner de la force d’âme, surtout en ces temps de flou et de bullshitages divers, sacarstiquement mis en scène dans le film Don’t Look Up! Déni cosmique (Adam McKay, 2021), dont je fais la recension.

Une fable satirique sur l’Envoûtement profond (Deep Curse) de la cybermodernité.

Logique d’entraide
La générosité est, selon moi, l’un des piliers de la logique d’entraide. Elle s’intensifie avec la passion et la curiosité ; elle s’oppose à la logique de compétition (séduction, concurrence, confusion, égocentrisme). Et, vous savez quoi ? Elle est au centre des réflexions de nombreux philosophes français, de Montaigne à Anne Dufourmantelle. Comme un dénominateur commun de leurs questionnements sur l’aventure humaine. C’est en effet le fil rouge de la générosité (à comprendre, à accroître, à universaliser) qui m’a permis de fédérer les 50 portraits des philosophes français de mon dernier livre : « Les 50 plus grandes théories des philosophes français » (Le Courrier du Livre). Invité à parler de ce travail dans le podcast « Les Combattants pacifiques » de Sébastien Folin, j’ai pu préciser ma vision de la philosophie et de la transmission de l’esprit critique. L’émission s’appelle « Je pense, donc je kiffe ! » (40 minutes), elle est écoutable sur Deezer, Spotify, Apple Podcasts ou Google Podcasts.

Merci, Digby !
Une année de générosité, cela signifie une année de mains tendues, de sacrifices pour l’autre, sans calcul ni mesquineries possessives. Une année de fragilité accueillie et de force accueillante. J’ai rencontré Digby dans des circonstances sordides. Ce Petit Prince anglais et trentenaire se fait tabasser en bas de mon immeuble par quatre jeunes hommes pour un iPhone et une carte bleue. Avec Kim et Hugo, on descend en trombe ; les voleurs partent en courant. Et notre nuit entre amis accueille Digby jusqu’au petit matin – policiers, appels à la banque, whisky réclamé, élégance « so british », cœur sur la main. Génie de la photo (même avec un smartphone !), Kim immortalise discrètement la magie opérante qui transforme le traumatisme en féérie. Merci, Digby, de nous avoir permis d’exercer un peu de cette générosité qui, si elle ne se déverse pas dans des yeux, des oreilles, des hugs, des soieries verbales, encombre le quotidien.

 

 

La générosité se trouve dans l’acte d’apprendre, de faire comprendre, d’augmenter le sens. Sans elle, la danse et l’espoir s’étiolent, le mépris devient pandémique et la guerre de tous contre tous éteint jusqu’au rire des enfants. Que notre année 2022 soit pleine d’élans délicieux qui prennent le temps d’aimer ! Un excellente année aux gens de bonne… générosité !

Digby de retour chez lui, escorté par Kim et Hugo.

 

 

 

Clin d’œil : Chevaucher le temps qui passe
Mon nouvel abum, « Rides », vient de sortir. 17 morceaux tremblant de l’amour du temps passé – non pas « perdu », mais révolu et, pour peu qu’on y fouine, revenu. Tant de graines semées jadis attendent nos larmes pour germer…

 

« Rides », Recordless Company, 2022.

Laisser un commentaire